Pégase traceur antivol GPS, la mise à l’épreuve longue durée

Présenté dans un article de prise de contact en début de saison 2021 après plusieurs centaines de kilomètres et diverses situations de test des alertes et tracking, voici le point après plus de 2600 kilomètres.

Validé ? Validé, adopté ! Avec quelques remarques fort utiles cependant !

 

1. Sensibilité

Si l’on s’équipe d’un traceur, c’est pour voir sa moto tracée et recevoir une alerte au moindre mouvement suspect

  • Alertes ok ! Même ultra-sensible, si bien qu’avec une moto placée près d’une haie, ou une tonnelle avec un peu de prise au vent, le dispositif vous assure d’augmenter votre quota de pas journalier !
  • Solution : SMT Performances a légèrement atténué la sensibilité du détecteur de mouvements sur sa toute dernière mouture.

2. Acquisition de données / tracking

Doté d’un traçage GPS et GSM (2G) le suivi est garanti dans un très grand nombre de pays, sur les 5 continents, sans abonnement ! Néanmoins, le traceur subit également les zones blanches comme tout appareil tributaire d’un réseau.


Important : incendie du data center OVH à Strasbourg

Pour rappel, pendant cette période de test longue durée, SMT Performances a été touché par l’incendie d’OVH Strasbourg du 9 mars, ce qui a forcément perturbé l’acquisition et la transmission de données vers et à partir des serveurs concernés.
A noter une information quasi immédiate du service technique aux utilisateurs via l’application et par email.

 

Zones “blanches”

Même si cela reste exceptionnel, il faut noter que c’est une réalité, et j’en ai fait l’expérience sans aller bien loin dans le massif Vosgien. Du coup, le tracking est partiellement “coupé” par une ligne droite entre les 2 points matérialisant l’interruption de couverture de réseau.

Vous pouvez visualiser ces zones blanches sur le site monreseaumobile.fr :

Délai de réception du tracé sur l’application

La transmission est fluide au fil du trajet, une visualisation nécessite cependant une interruption du trajet. Du coup, l’itinéraire est morcelé. Ma recommandation : il ne s’agit pas d’un GPS, il vaut mieux laisser Pégase faire sont enregistrement et checker les données à l’arrivée !

 

3. Quid des assurances ?

Pégase ne possède pas la norme SRA, généralement exigées par les assurances. A date, seule la Mutuelle des Motards offre une remise sur la franchise de vol à tout utilisateur de Pégase.

 

En conclusion, au-delà de l’aspect addictif -car également ludique- mentionné dans le premier article sur Pégase, à la longue, l’accessoire devient un compagnon de route, permettant de mieux dormir en déplacement, même sans vue sur la monture directement. Et, autre avantage pour les routards, il est aussi notre “mémoire de la route”, permettant de retrouver à coup sûr telle chouette tronçon, ou telle belle étape dont l’emplacement exact nous échappe …pour pouvoir y retourner ultérieurement !

Texte et photos (hors carte monréseaumobile.fr) : Isabelle Maillet

 

Comments are closed.

Partager sa passion pour l’innovation

Facebook Nova Moto