Finale EWC à Estoril : le YART P1 au départ …et à l’arrivée !

Dernier round du championnat du monde d’endurance 2020, entamé au Bol d’Or en septembre 2019, vient de s’achever à Estoril. Rendez-vous calé en dernière minute après l’annulation de l’édition 2020 du Bol d’Or. Bol d’Or qui devait être exceptionnellement intégré dans le championnat 2020. Tant qu’à avoir une année totalement bouleversée en raison des conditions sanitaires, pourquoi pas 2 “Bol” pour un championnat ? Finalement il en fut autrement, et c’est une 12H qui marqua le point final de cette saison.
Résumé d’une course également abrégée par l’absence de nombreuses équipes, comme déjà annoncé dans un précédent article. L’épis du départ sera court : à peine 23 équipages en lice.

Course de vitesse ?

Le YART s’est offert un départ en pôle sur cette édition après des essais bouclés sur un sans-faute. Même si le départ fut moins flamboyant, nous retiendrons le coude à coude, et la course de vitesse entre cette Yamaha #7 et le F.C.C. TSR Honda France, et la victoire de l’équipe autrichienne et leurs pilotes  : Niccolò Canepa, Marvin Fritz et Karel Hanika sur la machine #5 pilotée par Freddy Foray, Mike di Meglio et Josh Hook. Très belle performance après plusieurs pitstops sur petits tracas mécaniques (fichu repose-pied !).

Sur la 3ème marche du podium l’équipe polonaise, privée, Wójcik Racing Team, qui finit d’ailleurs 4ème au championnat du monde.

Où sont les ténors de l’endurance ?

Le SERT joue la sécurité après une alerte technique …et signe son 16ème titre mondial avec une 4ème place à Estoril. Un premier beau résultat de Damien Saulnier qui vient de succéder à Dominique Méliand après 40 ans de “pilotage” du Suzuki Endurance Racing Team dont il restera le fondateur.

Le SRC, pardon WEBIKE SRC KAWASAKI FRANCE TRICKSTAR, qui affichait encore son #1, a vécu une édition en demi-teinte, la flèche verte semblait plus hésitante. L’adaptation au pneus Michelin après le retrait de Pirelli de EWC peut expliquer en partie cette situation.

Les amis de Nova Moto :

Ravie d’y voir Manfred Kremer (Motobox Kremer Racing #65 ) et Moreno Codelupi (No Limits #44) et leurs équipes présentes. Non seulement ils ont pu faire ce déplacement dans ce très court délai, et terminer la course, respectivement P14 et P19.

Quant au Team 18 Sapeurs-Pompiers, la participation au Bol d’Or devait faire office de warm-up de la saison 2021. L’organisation de cette édition à Estoril fut, comme pour beaucoup d’équipes privées dont les membres sont bénévoles, absolument impossible à gérer. L’objectif 2021 est clair, et la feuille de route déjà communiquée depuis quelques semaines.

Moment émotion

Ce n’est sûrement pas objectif, je retiens la lourde chute de Louis Rossi et la Ducati Panigale du Team ERC Endurance peu après le départ. Episode compliqué pour le pilote qui réussit à extraire seul la moto dans un rail de sécurité. Par chance Louis arrive à remettre la moto sur piste et revenir au box, malheureusement l’intervention technique ne peut avoir lieu. Je retiens les larmes d’un mécano, l’endurance est une discipline difficile à tout point de vue, et pour chaque membre de l’équipe.

A retenir aussi l’abandon du Team Bolliger, vraiment dommage pour cette toute dernière (Hanspeter a fait les prolongations après le Bugatti !) de son père fondateur qui passe définitivement la main à Kevin Bolliger. Au passage, le Trophée Anthony Delhalle, qui récompense depuis 3 ans l’équipe la plus persévérante sur une course d’endurance, lui revient personnellement pour célébrer ses 38 années d’engagement dans la discipline.

 

Voilà, c’est fini : rendez-vous les 17 et 18 avril 2021 sur le Bugatti !

 

Lire tous les articles sur le sujet FIM EWC

 

Texte : Isabelle Maillet

Photos : crédit FIMEWC.com

 

Comments are closed.

Vient de publier une photo à Le Mont-Dore, Auvergne, France https://www.instagram.com/p/CH5CqbQJOpL/?igshid=14iv7a0a0ridb

Vient de publier une photo à https://nova-moto.fr https://www.instagram.com/p/CHv5P9Zp50p/?igshid=1jai05qtl7n4b

Vient de publier une photo à Circuit Paul Ricard https://www.instagram.com/p/CHjDNDXJFGz/?igshid=1k0cl46cil6q

Vient de publier une photo à https://nova-moto.fr https://www.instagram.com/p/CHU9jBeJ1QQ/?igshid=rr2pi3tcxwom

La recuperación va como un tiro y, aunque a mí, de santo, cada vez me queda menos, hoy tengo un doble motivo de celebración. Gracias a los que os habéis acordado de mí en este “San Carlos”.
#SanCarlosBorromeo @MotoGP @WorldSBK

2

Facebook