L’anti-corrosion ACF-50 peut le plus pour vous !

Qui peut le plus, peut le moins dit-on. ACF-50 fera le plus pour vous : anti-corrosion d’abord, et aussi protéger de l’humidité et …raviver les teintes des carrosseries et habillages. S’il en fallait qu’un, ce serait lui !

Comment appliquer ACF-50 ?

Par simple pulvérisation. Tellement fluide qu’il pénètre tous les interstices, l’anti-corrosion ACF-50 va non seulement TRAITER le métal et littéralement volatiliser la corrosion -que vous aurez au préalable nettoyée ou brossée pour enlever les particules les plus grandes- et aussi PREVENIR un redémarrage de corrosion.

Ne nous trompons pas : une pièce totalement rouillée ne redevient pas neuve ! Mais une pièce avec une formation de corrosion sur des points d’assemblage ou des fixation redeviendra de nouveau très propre, comme le prouvent les images ci-dessous.

OK, sur une moto récente (mon Z 1000 a 3 ans maintenant), il faut encore chercher… et en cherchant, on trouve !

Test Nova Moto

Temps de la manipulation : 3 minutes en comptant le fait qu’il s’agissait d’une première utilisation. Un jeu d’enfant. Et depuis, 5 000 bornes de plus et …RAS.

Innovation ?

Cet anti-corrosion ACF-50 est né il y a 25 ans au Canada, où il fut créé pour un usage militaire. Il répond aux exigences de normes militaires (référence MIL-C- 81309 type II III). Destiné à traiter le matériel utilisé sur les porte-avions, il s’est largement diffusé au sein des armées, et aussi dans le milieu de l’aviation plus généralement. C’est un distributeur britannique qui fut le premier à généraliser sa commercialisation sur le marché de la moto. Il a donc fait ses preuve dans un contexte climatique humide…

A découvrir : la playlist ACF-50 sur NovamotoTV YouTube

Alors ce n’est pas totalement nouveau sur le marché, mais la manière dont je l’ai découvert est assez étonnant. Audrey Cariou, Test Your Fun le distribue depuis plusieurs années, et m’a simplement proposé de l’essayer. J’avoue qu’au premier abord, je ne voyais pas trop comment …non, mon Italienne ne rouille pas ! Et au hasard d’un nettoyage, ces traces sur les feux directionnels… Et hop, 3 minutes pour traiter, quelques trajets pluvieux en avril en Alsace, un roadtrip un peu plus poussiéreux en Espagne. 5000 bornes plus loin : adopté ! Et le voici sur Nova Moto le Shop, je suis sûre que nous avons tous -en cherchant un peu- des petites retouches à faire.

Mode d’emploi

Bien plus qu’un anti-corrosion classique, ACF-50 traite et protège pour mieux anticiper les attaques de rouille, déshumidifier, mais aussi tout simplement protéger (habillage, chromes). Il s’utilise donc sur toutes les parties de la moto :

  • faisceau électrique (isolant)
  • moteur (isolant, anti-corrosion)
  • visserie (anti-corrosion)
  • carrosserie, habillage, chromes (protège du sel de voirie, nettoyage facilité)

ACF-50 anti-corrosion dépose un film ultra-fin, hydrophobe, raviveur d’éclat pour une protection totale. Il est efficace 12 à 18 mois, parfait pour un traitement avant hivernage. Pour les adeptes de l’off-road, ou du Karcher (à éviter) il faudra recommencer plus tôt.

Mises en garde :
– Protéger les freins et les pneus avant pulvérisation
– Veiller à ne pas utiliser trop de produit, c’est inutile.

Renouvellement du traitement

Tant que l’eau versée sur une surface traitée prend un aspect déperlant, le traitement est toujours intact. Lorsqu’elle s’étale, il faut penser à traiter de nouveau.

Acheter ACF-50


Texte & Photos : Isabelle Maillet

Comments are closed.

Les Nova Tweets

Twitter outputted an error:
Bad Authentication data..