Après le MotoGP, l’airbag moto devient obligatoire sur les épreuves mondiales de rallye off-road

L’airbag moto a mis du temps, plusieurs décennies, avant de commencer à entrer dans le mental des motards et des usagers professionnels de 2RM. La compétition a construit son image et sa crédibilité. Le développement de l’offre l’assoit désormais dans la gamme des équipements du motard, même s’il est encore bien souvent considéré comme une contrainte (poids, confort, fil, autonomie…). Petit à petit la plupart des motards abordent pour le moins ce sujet.

Un développement technique fulgurant

C’est sans doute l’équipement moto qui a connu le plus fulgurant développement au cours de la dernière décennie. Et il est incontestable que d’avoir eu pour laboratoire la catégorie reine de la compétition moto, MotoGP et Moto2, a largement contribué à faire entrer ce produit dans le paysage des motards, comme de conférer à ce produit une réelle crédibilité.

La révolution technique avec l’arrivée des solutions radiocommandées (électroniques), combinée avec l’arrivée sur ce marché de marques institutionnelles à forte image -Dainese et Alpinestars- dès 2011 pour les versions racing, puis les années suivantes avec des produits routiers, installe le produit dans l’actualité, et fait petit à petit son chemin auprès du consommateur.

Le travail de fond réalisé par les autres équipementiers fait petit à petit le reste.

Le sujet ne sera pas davantage développé ici, chaque concept (filaire, électonique, autonome) a ses avantages et ses inconvénients.
Ce qui compte -le discours ne changera pas en 2020 chez Nova Moto, après sa décision de ne plus distribuer Motoairbag, c’est le niveau de protection offert par un airbag pour mériter cette appellation, se gonfler n’est pas tout, voici en rappel important des critères de qualité d’un airbag moto

La qualité de la protection offerte qui doit être la condition à remplir absolument par ces équipements -et tous ne se valent pas- est un mix des critères suivants :

  • L’assurance de la détection du choc par l’airbag moto, en fonction des circonstances : certains sont plus adapté à certains usages, pour cette raisons certains airbags électroniques proposent plusieurs algorithmes
  • La rapidité de détection du choc
  • Vitesse de déclenchement
  • Le niveau de protection (zones protégées, volume de l’airbag, résistance de l’airbag, force résiduelle (valeur la plus faible = produit le plus protecteur, cf. V2.0C Motoairbag)
  • Le temps de gonflage : pour un filaire, 80 ms est une très belle performance.
  • Le durée du gonflage et capacité de résistance à l’abrasion du gilet s’il est porté sur l’équipement : protection en cas de contact avec un obstacle après la chute, glissade…

Port de l’airbag moto obligatoire en compétition

La reconnaissance des organismes officiels a forcément son impact sur la notoriété et l’acceptation croissante de l’airbag moto. Depuis 2018, l’airbag est obligatoire en MotoGP Moto2 Moto3 sur décision de la FIM, Fédération Internationale Motocycliste.

Ainsi, dès 2021, c’est à dire dès le Dakar 2021, et sur tous les rallyes tout-terrains qui suivront en mondial, tous les concurrents seront obligés de s’équiper d’un airbag moto, sur décision de la FIM Tout-Terrain. Ce qui n’est pas une surprise, car le sujet a été évoqué dès la fin de l’édition 2020.

Le choix s’est porté sur des solutions électroniques et autonomes, comme en MotoGP, c’est à dire les solutions dites “stand alone” sans câble de déclenchement ni capteurs sur la moto. En clair les airbags moto mécaniques, également identifiés comme analogiques, et les systèmes radio commandés ou électroniques avec capteur sur la moto, ne seront pas admis sur ces éditions.

Conclusion ?

L’obligation de porter un airbag moto sur les épreuves internationales est une avancée importante dans la protection des pilotes, et c’est aussi un signe fort dans l’intégration de cet accessoire qui fait encore bien souvent sourire entre motards lors des démos sur des événements : “t’as peur de tomber, toi ??”, mais de moins en moins. Reste encore un pas -important- à franchir : le budget. Les développements de ces protections sont un gouffre financier, et pour l’heure, même si le produit est perçu comme très onéreux, pour la plupart des fabricants il ne couvre pas les coûts de R&D injectés depuis des années. Les actions locales ou gouvernementales sont ici également une aide non négligeable pour faire avancer ce sujet et rendre l’airbag moto accessible, à commencer aux chanceux qui ont pu gagner leur airbag lors des concours organisés par la Sécurité Routière.

 

Texte : Isabelle Maillet

Photos : Charly Lopez for Dakar.com

Check out all the articles about airbag systems

Comments are closed.

Vient de publier une photo à Vieux Lyon https://www.instagram.com/p/CFXE8qvq2Dk/?igshid=1bmm9qcpa22yu

Vient de publier une photo à Châtillon-sur-Chalaronne https://www.instagram.com/p/CFU07qsqaJU/?igshid=hpz0ivxwgbzn

Vient de publier une photo https://www.instagram.com/p/CFUAdP3KgzB/?igshid=1li48v3jj0yg

Agenda 2021 Team18 Sapeurs-pompiers : ok !

https://nova-moto.fr/team-18-sapeurs-pompiers-saison-2021/

#novamotofr #innovation #moto #motorcycleinnovations #motorcycle #personalshopper #ridesafe #endurance #motorcyclerace #fim #ewc #team18sapeurspompiers #jsr #securite #routiere #roulage #circuit

Agenda 2021, ok !

https://nova-moto.fr/team-18-sapeurs-pompiers-saison-2021/ https://www.instagram.com/p/CFNfCzbqpiM/?igshid=13e8jw6q1189k

Facebook