Les 24 Heures Moto 2018, un cru très …endurance!

une-nova-moto-24H-arrivee

Ces 24 Heures Moto furent riche en émotions, en bouleversements, avec à l’arrivée un podium inattendu. Le retour de Honda aux avant-postes , comme lors de la première édition !

Première journée d’essais qualif

Au terme de la première journée d’essais chronométrés des 24 Heures Moto 2018, c’est la Kawasaki #11 du SRC qui signe la « pole provisoire » avec 1’37″535 en EWC, et en catégorie Superstock, c’est la Yamaha #333 de Viltais Expériences qui signe le meilleur temps avec 1’38″858.

Le Team 18 Sapeurs-Pompiers a du essuyer des essais un peu compliqués ce jeudi matin, avant de détecter un souci d’amortisseur arrière qui a pu être résolu. Les essais de nuit ont permis d’améliorer la performance (P22 versus P29 pour le classement général de la première journée), même si la progression de mise au point de la machine a été un peu entravée ce jour. Ce n’est qu’un début, et vous pouvez suivre toutes cette édition des 24 Heures du Mans 2018 au sein de l’équipe grâce à un JT quotidien publié sur la page Facebook du Team 18.

Allez, on finit la journée avec les feuilles de temps, histoire de partager toutes les news avec vous !

2018-24-heures-motos-liste-engages

24 Heures Motos – Day One Classification – Ranking Day One

24 Heures Motos – Night Free Practice Session – Final ranking

nova-moto-24Hmoto-Q1-kawasaki-src-11
Qualifications suite

Pour démarrer avec les chiffres des qualifications pour la pôle de ces 24 Heures Moto, l’on retiendra que la pôle signée le vendredi soir par le SRC est remise en question le lendemain matin. Simplement le forfait du pilote japonais Takuya Fujita au sein du YART, remplacé par Max Neukirchner a pour conséquence d’augmenter la moyenne générale de cette équipe qui détrône du coup le SRC.

L’information clé pour Nova Moto est la lourde chute subie par Antonio Alarcos au sein du Team 18 le matin des qualifications, suivie d’une intervention chirurgicale au courant de l’après-midi. Antonio va bien et quittera l’hôpital du Mans dès le lendemain fin de matinée. Il accompagnera l’équipe lors de la procédure de départ et toute l’après-midi, avant de reprendre la route vers Velez-Rubio en Espagne. Nous lui souhaitons tous un excellent rétablissement. Barcelone est dans 10 semaines, les 6-8 juillet, impatients de retrouver ce sympathique et talentueux pilote et partenaire de Nova Moto.

La tâche de Yannick Bureau, team manager du Team 18 fut ardue de recruter d’urgence un troisième pilote : 17 H sonne la délivrance, c’est Stéphane Pagani qui partagera le guidon avec Dylan Buisson et Enrique Ferrer.

Une course très …endurance !

D’un point de vue émotionnel, il valait mieux avoir le coeur bien accroché ce week-end. Les conditions climatiques tout à fait exceptionnelles, un départ en rythme vitesse plus qu’endurance, voire MotoGP -merci Randy de Puniet-, des aléas techniques évidemment, autant de bonnes raisons pour engendrer des rebondissements propres à l’endurance.

Sans détailler 24 Heures, des teams référents comme le GMT 94, que j’ai qualifié de « royal » à 9 H du matin après soirée et une nuit parfaitement gérées en machine de tête, pour devoir écrire un erratum dans la foulée après la chute de David Checa avant les S bleus, puis une seconde quelque temps plus tard, où Mike Di Meglio allait à la faute. L’équipe de Christophe Guyot termine ces 24 heures à la 10ème place. Ce qui est une vraie performance avec au global 36 minutes passées au box sur ces 2 interventions. Idem pour le SRC dont la Kawa revient très vite au box sur chute peu après le premier passage de relais à Mathieu Gines, avant de subir quelques mésaventures techniques, pour terminer 5ème. En parlant de teams référents, le SERT a essuyé de gros soucis techniques, de freinage notamment et finit à la 24ème place. Plein de pensées à l’équipe de Dominique Meliand.

Un coup de chapeau pour finir : le Bolliger Team, notre voisin suisse, qui termine au pied du podium, précis, régulier, comme d’habitude, et épargné cette fois des tracas techniques, à savourer.

Résultat ? Un podium aux nouveaux visages, ceux de deux teams Honda : Honda #5 F.C.C TSR Honda France -Freddy Foray/Hook/Techer- suivie dela #111 Honda Endurance Racing -la machine « britanique » Leblanc/Gimbert/Nigon- et de la BMW allemande #13 Wepol Racing by penz13.com -Laverty/Iddon/Webb.

– Très heureuse de la photo de couverture, publiée avec l’accord de Kenny Foray, venu supporter son frère Freddy à la Dunlop dans les tout derniers tours ;)

En Superstock, nous avons la #36 3ART-Moto Team 95, #96 Moto Ain, et le Junior Team #72.

unnamed(1)
Le Team 18 Sapeurs-Pompiers termine à la 15ème place, après avoir oscillé entre P10 et 11 depuis 6 heures du matin, même après une chute autour de 9H. 20′ avant l’arrivée, une chaîne cassée vient sanctionner la performance.

Et, dans la foulée suivent d’autres teams suivis par Nova Moto : le team allemand Motobox Kremer avec une toute nouvelle équipe autour de Manfred Kremer, finit à la 18ème place, nos amis italiens de No Limits managés par Moreno Codelupi finissent P19, avec quelques incidents techniques, et, la rupture improbable : d’une couronne !
Et pour finir, le team alsacien Atomic Motosport managé par notre emblématique Jean Balthazar finit à la 20ème place.

Classement provisoire du championnat EWC, avec un changement de leader. Rendez-vous en Slovaquie dans 3 semaines à peine pour la suite !

IMG_7657
Texte : Isabelle Maillet
Photos : Isabelle Maillet, ACO (photo Honda #5), MBPhotographies (GMT94)

Comments are closed.

Les Nova Tweets



@novamotofr
Petit rappel : vos données personnelles sur Nova Moto : https://t.co/jBcmLgwQm1 https://t.co/o4VICIyExi
Nova Moto : Distributeur d'Innovations Moto et Pilote

Nova Moto : Distributeur d'Innovations Moto et Pilote

regard-mobile