GoGirl® Urinoir féminin en silicone réutilisable

Nous avons toutes vécu la scène du copain motard qui soudain s’arrête, béquille et fait pipi -alors que nous attendions depuis au moins 50 km le break café-toilettes- suivie de l’explication avec un petit sourire : « Tu comprends, je n’en pouvais plus !!! »

Les filles, GoGirl® changera désormais votre vie à moto ou ailleurs !

Qu’est ce qu’un GoGirl® ?

Les quêtes désespérées de toilettes propres ou de petits coins dans la nature à l’abri des regards font désormais partie du passé ! Comme les acrobaties pour ne pas entrer en contact avec des sièges douteux.

Cet urinoir pour femme, facile d’utilisation et discret, permet aux filles de tout âge d’uriner debout où que tu sois. Gain de sécurité sanitaire et de temps aussi. Sans compter les risques liés à la rétention urinaire si féminine !

Facile d’utilisation

Pour maintenir son GoGirl®, rien de plus simple. Il suffit d’utiliser seulement le pouce et le majeur (voir photo). Il s’adapte à toutes les morphologies.

Il se positionne comme un entonnoir en formant un joint entre lui et le corps, au niveau de l’entrejambe, en général en position debout, et, sans avoir à se déshabiller complètement (uniquement la fermeture éclair).

Petite astuce avant la première utilisation: pour être complètement à l’aise et te sentir en totale confiance, l’essai doit se faire au préalable chez soi, dans ta douche par exemple ! GoGirl® deviendra alors une seconde peau!

C’est décidé, je veux mon GoGirl® !

Discret et hygiénique

Il se roule aisément dans son étui compact cylindrique. Il prend très peu de place dans un sac, une boîte à gants ou une poche. Il est réutilisable. Il suffit de le rincer au robinet ou à l’aide d’une bouteille ou d’une gourde et ainsi le ranger dans son étui pour s’en resservir à tout moment. S’il n’y a pas de point d’eau à disposition pour le rincer, simplement le ranger dans le sac en plastique prévu à cet effet et l’enrouler dans son étui pour le rincer  ultérieurement.

Le joint formé avec le silicone et la peau évite toute éclaboussure et le petit trou à l’extrémité du GoGirl® permet un écoulement rapide.

Il est en silicone médical donc non allergisant et participe à l’hygiène de la femme et des petites filles. Peur des germes et bactéries dans les toilettes? Une fois intégré le fait de nettoyer correctement son GoGirl®, une liberté inimaginable s’offre à vous ! On ne devient pas un homme, on urine seulement comme lui ! A chacune d’adapter l’usage selon ses envies et besoins.

Dans une étude menée sur 176 femmes de tous âges, 79% l’achèteraient tout spécialement pour son côté écologique. 84% des femmes interrogées sont satisfaites ou très satisfaites par la taille de ce produit et 82% par sa matière, sa couleur et son design. 64% sont satisfaites ou très satisfaites par son côté pratique et 54% par son côté hygiénique.

Comment utiliser son GoGirl® ?

Uriner debout est une révolution pour les femmes. Par conséquent, ça s’apprend ! Pour une utilisation optimale, il est recommandé de s’entraîner dans la douche et de tenir son GoGirl® entre le pouce et le majeur (voir images ci-dessous).

Il est très important de bien maintenir le GoGirl® grâce au majeur pour ne faire plus qu’un avec lui. Conçu en silicone médical, votre GoGirl® est très flexible. Il peut s’adapter à toutes les morphologies.

IncorrecteCorrecte

  • Ajustez vos vêtements et glissez votre GoGirl® au niveau de l’entrejambe.
  • Positionnez-le fermement au niveau de l’entrejambe contre votre corps.
  • C’est l’heure de …profiter de votre GoGirl® !!
  • Après utilisation rincez-le, glissez-le dans un sac en plastique puis rangez-le dans son étui pour le réutiliser (lavez-le avec de l’eau et du savon). Sa matière déperlante permet un lavage et un séchage presque immédiat.

Réutilisable et écologique

Comme GoGirl® est réutilisable, il protège l’environnement. Le profil type d’utilisatrice fidèle est la femme active, sportive, très sensible au fait qu’il soit réutilisable. Le silicone médical déperlant résiste à l’eau bouillante et garde son élasticité. Il est très simple de réutiliser votre GoGirl®, il suffit de le laver à l’eau et au savon et de le sécher. Grâce à ses propriétés déperlantes il sèche très vite après avoir été un peu secoué.

  1. Lavez et séchez votre GoGirl®
  2. Posez le sac en plastique livré -ou tout autre sachet- à plat, pliez le en 2 en y glissant un mouchoir en papier, placez votre GoGirl® dessus, puis roulez le très serré comme un sac de couchage dans le sachet.
  3. Glissez-le dans le tube, il est prêt pour la prochaine utilisation !

Questions fréquemment posées :

Q : Est-il réutilisable ?
R: Absolument ! Fabriqué en silicone médical, il peut servir de façon renouvelée sans perdre ses propriétés. Un GoGirl® peut durer toute une vie.

Q : Est-il recyclable ?
R : Non, le silicone n’est pas recyclable. GoGirl® est tout de même considéré comme un produit écologique puisqu’il est réutilisable.

Q: Comment puis-je le laver ?
R : Après utilisation, rincez-le au robinet ou à l’aide d’une bouteille ou d’une gourde. Rangez-le dans son sac puis enroulez-le dans son étui. Ultérieurement, nettoyez-le à l’eau claire avec du savon. Beaucoup de femmes le mettent aussi au lave-vaisselle. (L’urine est stérile, de l’eau froide suffit). Séchez-le, roulez-le comme un sac de couchage très serré dans le sac d’emballage d’origine ou dans n’importe quel sac plastique propre. Pour plus de commodité, ajoutez un mouchoir en papier à l’intérieur du sac. Une fois enroulé, rangez-le dans son tube. Et voilà votre GoGirl® est prêt pour de nouvelles aventures !

Q : A quoi sert le sac plastique ?
R : Le sac plastique biodégradable inclus dans le GoGirl® a plusieurs utilités. Il peut être utilisé pour ranger le GoGirl® lorsque vous ne pouvez pas le laver de suite. Il peut vous aider à l’enrouler dans son tube compact une fois qu’il a bien été lavé et essuyé. Le sac ne recueille pas l’urine !

Q : Comment le repositionner dans son étui cylindrique ?
R: Après l’avoir lavé et séché, positionnez-le dans le sac plastique inclus dans l’étui cylindrique en l’enroulant de manière très serrée. Une fois enroulé dans ce sac, vous pourrez facilement le glisser dans son tube.

Q : Le GoGirl® a-t-il un dispositif pour recueillir l’urine ?
R : Non, la forme en entonnoir de votre GoGirl® vous permet d’uriner debout. L’urine sort immédiatement par l’extrémité du GoGirl®. Il est conçu de façon à ce que l’urine ne soit pas en contact avec tes pieds.

Q : Où puis-je l’acheter ?
R : Dans la boutique en ligne de nova-moto.fr, comme d’autres produits de confort pilote (Sixs® sous-vêtements thermoregulateurs, Hyperkewl® accessoires rafraîchissants, NoNoise® protections auditives à filtre intégré).

Q : Puis-je jeter mon GoGirl® dans les toilettes ?
R : Non. Si vous souhaitez le jeter après l’avoir utilisé, vous pouvez le disposer dans son emballage en plastique et le mettre à la poubelle. Ne jamais le jeter dans les toilettes.

Q : A qui dois-je m’adresser si j’ai d’autres questions au sujet du GoGirl ?
R : Simplement sur info@nova-moto.fr ou au 03 88 67 101 595 (prix appel local)
ou au 06 48 81 95 57.

JSR 2013 : Nouveau RDV au Mans !

Comme évoqué dans l’article de Nova Moto sur les pré-Bol, le Team 18 innove en 2013 sur ses JSR, et ce, de plusieurs manières :

1. En créant l’évènement hors du Vigeant, et carrément sur le mythique Bugatti ! Rendez-vous le 26/08 avec Nova Moto, dans le cadre de notre partenariat, je serai heureuse de vous rencontrer et d’échanger sur les innovations moto ! Autres dates : le 23/09 (au retour des 24H) et le 14/10 au Vigeant.

2. L’intervention sur chaque JSR d’un moniteur BE pour assister et conseiller. Attention, il ne s’agit pas d’un stage de pilotage. Tarif : 100€/journée – 140 € sur le Bugatti

3. Une assitance technique pneumatiques, pièces, banc etc..

4. La possibilité de louer un cuir, une dorsale EN1621/2, voire une moto préparée piste.

 Suivez le Team 18 dans la rubrique Evènements Sportifs !

 

Défi 23, 3ème podium à Pau !

3ème manche du CFE à Pau, 3ème podium pour Défi 23 !

Pour le débrief de cette édition, je préfère laisser le clavier à Thierry Saez, team manager, pour ceux qui suivent ce team, Pau est un rendez-vous différent des autres.

 

« Défi 23 continue sur sa lancée avec un nouveau podium

Circuit de Pau dans le Béarn, Arrivée le vendredi matin après les intempéries qui ont frappés la région.
L’équipe Défi 23 est au complet et les 2 motos sont engagées : 1 en vitesse : Mickael Claus ( dans 2 catégories) et 1 en Endurance : Franck Gaziello et Pascal Picaux..

 

 Les retrouvailles avec ce circuit sont particulières car marquées de souvenirs douloureux : il y a un an, disparaissait notre ami Manu et il y a un an, Franck (copilote de la BMW 23) était victime d’une terrible chute au cours de l’épreuve. Accident qui avait faillit lui être fatal et dont il porte encore les stigmates aujourd’hui.
L’épreuve s’annonçait donc difficile pour tout le monde ( Mike avouera avoir eu les larmes qui coulaient sous son casque en pensant à son ami et Franck, de son côté après les essais et une course longue de 4 heures ne regarda jamais l’endroit ou il était resté inconscient).
Mais la course va reprendre ses droits et Mickael effectue de beaux essais qui le propulse en finale A ( 12ème place) dans la catégorie Rookies et 22 éme en Hypersport tandis que Franck et Pascal pointaient en 4ème position sur la grille de départ
Samedi après midi, au terme de la première épreuve de vitesse Rookies, Mickael terminait à la seizième place et vingtième en hypersport. 2 résultats encourageants et surtout beaucoup de plaisir.
Dimanche 14 heures, le départ va être donné pour la plus longue course du weekend: 14 heures, les motos sont alignées comme à la parade .Franck va prendre le départ, l’émotion est palpable lorsque le feu passe au vert, et il termine son premier tour en quatorzième position. Trois tours plus tard, il est cinquième et troisième à la fin du relais. La couse est hyper rapide et les chronos équivalents aux épreuves de vitesse. Au cours du deuxième relais, une moto chute et oblige le Pace Car à sortir. Malheureusement celui-ci sort juste devant la BMW 23 avec Pascal au guidon et nous prenons instantanément un tour de retard sur nos principaux concurrents.
Dés lors, la compétition va se résumer pour Défi 23 à tout mettre en œuvre pour terminer le mieux possible. La moto préparée par André Lussiana fonctionne à merveille et toute l’équipe menée par Thierry Saez fait un super boulot lors des ravitaillements, et ce malgré la tension, l’émotion palpable tout au long d’un weekend.
Repartis la sixième place, nous décidons d’envoyer Franck a la chasse au podium, comment aller t’il réagir, se sentait t’il capable de remettre le coup de cravache supplémentaire. Challenge réussi, nous finissons en troisième position à une petite seconde du second.
Un nouveau podium et surtout une formidable revanche pour Franck qui a regardé la moto franchir la ligne avec les larmes aux yeux et une pensée pour Manu que nous n’oublierons pas.
Prochain rendez vous les 3 et 4 Aout sur le circuit du Val de Vienne (86) . »


A noter, les magnifiques clichés de Full Frame !

Team les Marluches – Pikes Peak, Mission accomplie !

Après celle de 2008, Bruno Marlin a réitéré l’expérience en 2013, avec son fils Jérémy. Une poignée de 7 passionnés francophones, se sont ainsi rendus à Denver fin juin pour faire un tour la tête dans les nuages.

A course mythique, lieu fabuleux : Pikes Peak est cette course de côte de l’extrême, avec des chiffres qui donnent le tournis : près de 20 km, 156 virages, 1436 mètres de dénivelé pour culminer à 4300 m d’altitude ! Et tout ça dans un joyeux mix de machines à 2, 3, 4 roues, dans une hérérogénéité technologique entre anciennes et protos !

Les Marluches sont équipés par Nova Moto de sous vêtements
techniques SIXS® et de gilets airbag MOTOAIRBAG®

sixs-logo

Nova Moto - Logo Motoairbag®

 

 

 

L’expérience de Bruno Marlin et Jérémy est autant sportive, technique (sacrée prépa pour adapter les véhicules à la géographie du site), qu’humaine et familiale, laissons-lui simplement la parole par le biais de la newletter n° 36 du team :

Nova Moto – Journées Sécurité Routière Moto en Alsace

Nova Moto a participé à deux journées en région récemment :

- Au Markstein, col vosgien à 1200m d’altitude, le 2 juin 2013, sur invitation de Monsieur Michel Rich, Directeur PR 67-68, la Brigade Motorisée de Soultz 68, et en présence des copines du Moto Club Les Amazones, également partenaires de cette opération.

- Au centre de Formation Routière Eugène à Châtenois, le 9 juin 2013, sur invitation du Major Jean-Luc Donat, Chef du GLDR 67, ainsi que Jérôme Berger, du Centre Eugène.

Merci de ces invitations, et surtout de l’intérêt et la curiosité témoignés par les professionnels (pompiers, gendarmes, policiers) et le public motard présent lors de ces rencontres.

 

 

 

Le défi 2013 de Défi 23 !

Défi 23 remet son titre de Champion de France d’endurance (2011 et 2012) en jeu avec une nouvelle équipe, un nouveau pilote (Franck Gaziello succède à Gérald Muteau), toujours sur S1000RR BMW !

Une deuxième S1000RR est engagée en Vitesse (catégorie Rookie) avec Mickael Claus. Celle-ci est équipée d’innovations Nova Moto : le graisseur automatique solide  CarbonForBikes Lucky Lube® et une batterie LiFePH4 Ballistic Evo 12 cellules !

Résultats à date :
Alcarras : 2
Dijon : 3
A Alcarras comme à Dijon, les conditions météo n’étaient absolument pas de saison, pour preuve le box fermé lors des breaks à Dijon ! L’expérience et la constance du Team furent des facteurs clés pour atteindre ces deux podiums.
Bravo et ravie d’avoir passé ce moment avec vous à Dijon !
Prochaine date : Pau 22-23 juin

 

Moto GP Le Mans 16-19 mai 2013

Quel bonheur de retrouver le Bugatti et la vitrine technologique que sont les Moto GP ! Redécouvrir les 1000 jusqu’à s’en assourdir dans les stands, parfois en toute intimité avec les techniciens, comme sur ces clichés du vendredi lors du break de midi.

Saisir le moment de préparation ultime loin du glam et de toute RP. Le bonheur accessible aux bénévoles, dont c’est d’ailleurs la seule récompense d’heures de présence, d’attention, prêts à intervenir.

A propos de technique, je vous invite ardemment à découvrir l’article de Jean-François Robert pour le Repaire des Motards : Voyage aux limites de la physique.

 

Et maintenant, montez le son !!

 

MOTOAIRBAG®, l’airbag moto certifié EN1621/4:2013

Nova Moto est le distributeur exclusif France – Belgique – Luxembourg de
l’airbag moto MOTOAIRBAG®

 


DHM 2013 – SEM 26 – sécurité moto par teledoller

C’est décidé, je m’offre Motoairbag® !

Fonctionnement :

MOTOAIRBAG® est un véritable airbag moto, certifié airbag moto selon la norme européenne EN1621/4:2013. Comme la ceinture de sécurité puis l’airbag en voiture, le gilet de sécurité airbag Motoairbag® sera votre allié sur les routes comme en ville, à moto ou en scooter.
Il se déploie en 80 millisecondes pour protéger la colonne vertébrale, de la nuque au coccyx.

Résultats aux tests :

MOTOAIRBAG® est certifié en conformité avec la nouvelle norme Européenne relative aux systèmes de protection gonflable pour motocyclistes : EN1621/4:2013 (« Vêtements de protection contre les impacts mécaniques pour motocyclistes – Partie 4: « Dispositifs de protection gonflables pour motocyclistes »)
Plusieurs tests doivent être réussis, y compris des tests d’impact. La méthode est la même que celle pour les tests de protecteurs épaules/coudes et dorsales rigides, mais les exigences –en terme de force résiduelle- sont supérieures comme le détaille le tableau ci-dessous :

 

Exigence pour protection dorsale

Exigence pour protection airbag

Niveau

EN1621/2:2003

EN1621/4:2013

1

18kN

4,5 kN

2

9kN

2,5 kN

Ceci confirme que les systèmes airbag ont une meilleure capacité d’absorption de choc que les protections dorsales rigides.
MOTOAIRBAG® a révélé selon le rapport de test une force résiduelle de 1,4kN, plaçant le produit largement en conformité avec le Niveau 2.

Ce petit pictogramme valide la réussite aux tests auxquels fut soumis Motoairbag® pour se voir attribuer l’homologation EN1621/4.

 

Présenté comme un “simple” gilet, il est léger et confortable et peut-être porté par-dessus tous les vêtements moto. Le nouveau modèle de cette gamme d’airbag moto propose plus d’éléments réfléchissants pour un concept de haute visibilité, et une nouvelle ventilation frontale en maille pour plus de confort en été.

Cet airbag moto fonctionne mécaniquement et utilise un câble fixé à la moto. Il déploie automatiquement la protection gonflable lorsque le motocycliste est sur le point d’être éjecté et est rechargeable.

De plus, ce gilet airbag moto comporte une solution technique pour éviter l’activation involontaire, par exemple lorsque l’on se lève de la moto en oubliant de décrocher le câble d’activation.

Avec confort et style, MOTOAIRBAG® offre une performance de protection plus élevée que les protections dorsales rigides. Ces dernières répondent à la norme EN1621/2, comme de nombreux « airbags » proposés aujourd’hui sur le marché moto. MOTOAIRBAG® vient d’être récemment certifié AIRBAG, selon la dernière norme européenne en vigueur, EN1621/4:2013

En résumé :

Technologie de gonflage : Explosion à froid brevetée par D.P.I. Safety s.r.l-MOTOAIRBAG®

Système de déclenchement : mécanique, par activation par câble. Compatible avec tout type de mot & scooter.

Fiabilité : dispositif à précision mécanique. 100% des airbags sont testés et ont leur propre numéro d’identification et d’assistance

Temps de gonflage de l’airbag moto : 80/90 millisecondes

Zone de protection : cervicales, colonne vertébrale, coccyx (110cm déployé)

Certification CE : norme EN1621/4:2013 “Accessoire de protection du motocycliste contre les impacts mécaniques – Partie 4 : protection gonflable pour le motocycliste-> Texte officiel EN1621:4 Exigences de la norme & méthodologie de tests produits

Résidu de crash test : 1,4 kN +/- 0,1 kN

Durée de gonflage de l’airbag moto : 30 secondes, ensuite l’airbag se dégonfle progressivement

Textile : Cordura 500® + maille + inserts hautement réfléchissants

Recharge du système airbag moto :  s’il n’y a pas eu d’impact, l’utilisateur final peut le recharger en utilisant le kit de recharge. L’opération est très simple et ne peut échouer

Poids de l’airbag : l’airbag seul pèse 800 grammes

Créateurs de MOTOAIRBAG :
Le produit est né de l’association de la société DPI Safety –qui maîtrise la fabrication de dispositifs gonflables depuis 1944- et la société Alfredo Grassi – spécialiste des vêtements techniques de travail.

Le premier a mis au point et breveté une solution de déclenchement à froid, sûre et simple à base de cartouche CO2, le dernier développe un vêtement de qualité, assurant confort et élégance.

Choix des tailles :

Motoairbag® est conçu pour être porté sur votre équipement moto, quelle que soit sa matière et sa coupe, seule la bosse des cuirs racing doit être retirée afin de préserver toute l’efficacité du dispositif en cas de besoin.

Les mesures sont à prendre SANS cet équipement. Evitez de prendre une taille trop grande, le gilet est conçu pour être élargi en hiver !

Pour toute question, Nova Moto est à votre écoute au 03 67 101 595, et vous propose le nouveau gilet en 6 tailles du S au 3XL.

 

MOTOAIRBAG SIZES

C’est décidé, je m’offre Motoairbag® !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bol d’Or Magny-Cours 20-21 avril 2013

Prendre la route toute seule, à moto, et pas ma « Nova » moto, mais ma Belle Rouge, un peu laissée de côté depuis la création de Nova Moto. Sans matériel, juste l’envie de vivre la course « comme avant », simplement avec mes collègues et amis commissaires.

Très peu de photos cette fois : les breaks furent l’occasion de voir la course ailleurs sur le circuit, et surtout de suivre le Team 18, partenaire de Nova Moto, qui a vécu une course plutôt compliquée. Les détails seront à lire sur le site du Team 18, avec les mots du team manager Yannick Bureau. Quant à moi, je vais me contenter des faits, croiser Lucas de Carolis, dont ce fut la première course au sein de cette équipe, dans le gravier d’Estoril m’a forcément touchée. Chute heureusement sans gravité pour lui. Ce ne fut ni le premier ni le dernier rebondissement le team des Sapeurs-Pompiers qui a dû décider l’abandon en milieu de course.

En images, comme tout s’est bien passé pour Lucas  (2’33″-38″)


Bol d’Or 2013.. Quelques chutes par boldorofficiel

Autre élément fort, les retrouvailles avec mes collègues -et certains amis- commissaires de piste. Après 2 ans de stands, retrouver la piste est une vive émotion, surtout lorsque l’on retrouve des personnes de confiance. Le commissaire est vulnérable et exposé, travailler avec des personnes motivées et réactives est essentiel pour se sentir en sécurité.

J’en profite pour remercier ceux qui ont partagé leur expérience avec moi durant ces 8 premières années, car l’on devient commissaire au contact des autres, c’est un travail d’équipe, de partage.

Si vous aussi rêvez d’être en bord de piste, sans savoir à qui vous adresser, voici le lien de la FFM pour vous guider. Et sachez qu’il y a un vrai besoin de petites mains, autant sur des courses internationales que régionales ; à bientôt en poste !

En images, entre autres, un focus sur le Team 18, team partenaire.